Skip navigation

BUPA GLOBAL

CALCULATE YOUR HEART AGE

Jeune de cœur ? Découvrez si votre cœur bat au bon rythme

Que pourriez-vous faire de plus pour votre cœur ? Faites l' évaluation de l'âge cardiaque de Bupa et découvrez comment promouvoir votre santé cardiaque.

Il s'agit du muscle le plus résistant du corps, du moteur qui assure la circulation du sang dans tout l'organisme. A 70 ans, il aura effectué près de deux milliards et demi de battements ! Et pourtant, nous sommes nombreux à ne pas l'honorer comme il se doit.

Les maladies cardiovasculaires (MCV) demeurent la première cause mondiale de mortalité et d'infirmité, notamment à cause des AVC et des crises cardiaques. Toutefois, la plupart des principaux facteurs de risque peuvent être contrôlés. Il suffit pour cela de modifier quelques habitudes de vie.

À l'occasion de la Journée Mondiale du Cœur, et en collaboration avec la Fédération Mondiale du Cœur, Bupa a créé un bilan d'évaluation de « l'âge cardiaque » proposé gratuitement dans le cadre de campagne « Hearts at Work ». L'outil s'articule autour de quelques questions (portant sur les antécédents médicaux familiaux, la pression artérielle et les facteurs de risque liés au mode de vie), et les réponses collectées permettent d'évaluer « l'âge cardiaque ».

Plus de 8 000 personnes ont déjà passé le bilan d'évaluation de « l'âge cardiaque ». Nous avons pu observer qu'en moyenne les répondants avaient un cœur plus vieux de 3,3 ans que leur âge réel.

Autre détail intéressant, les résultats ont également montré qu'il existe une corrélation entre le secteur d'activité et la santé cardiaque. Il est en effet apparu que les personnes travaillant dans le milieu médical, de l'enseignement, de la finance, de l'informatique et du commerce de détail, sont celles qui présentent la meilleure santé cardiaque.

Faites le test dès maintenant et découvrez votre âge cardiaque - et ce que vous pouvez faire pour le diminuer.

Voici ce que vous pouvez d'ores et déjà faire pour diminuer votre âge cardiaque :

  • Demeurez actif – au moins 30 minutes d'exercice, cinq fois par semaine
  • Consommez sans restriction des aliments bons pour le cœur, comme des légumes, des céréales complètes et de la viande maigre
  • Atteignez et maintenez votre poids de forme
  • Limitez le sel dans votre alimentation et buvez plus d'eau
  • Suivez les « chiffres » de votre santé – conservez une trace de vos taux de pression artérielle et de cholestérol à chaque fois que vous les faites contrôler
  • Si vous êtes fumeur, essayer d'arrêter

Statistiques

Prendre soin de sa santé implique un contrôle régulier de sa pression artérielle et de son taux de cholestérol. L'hypertension artérielle est le premier facteur de risque de l'AVC et un facteur de risque important de maladies cardiaques. Les taux sanguins élevés de cholestérol et de glucose accroissent également les risques. Surveiller sa santé permet de connaître à l'avance les risques potentiels et offre une possibilité de modifier son mode de vie en conséquence pour mieux préserver sa santé cardiaque.

Un problème de taille

Maintenir son poids de forme est essentiel pour la santé cardiaque : pour y parvenir, vous devez rester actif et manger sainement. Pour adopter durablement un mode de vie sain, il est plus que jamais conseillé de manger des légumes verts, de la viande maigre, des produits laitiers à faible teneur en lipides et des céréales complètes, de boire beaucoup d'eau et de limiter le sel et l'alcool. Un corps actif est un corps heureux. Il suffit de faire 30 minutes d'exercice cinq fois par semaine pour réduire les risques de crise cardiaque et d'AVC de façon significative. Cependant, la façon la plus efficace de tirer le meilleur parti d'un exercice régulier est d'en faire une habitude quotidienne. Ainsi, essayez de ne pas rester assis trop longtemps, prenez les escaliers au lieu de l'ascenseur et marchez pour parcourir de courtes distances au lieu de prendre votre véhicule. Toutes ces activités « invisibles » sont à la fois simples et naturelles et votre cœur vous en sera reconnaissant.

L'alarme anti-tabac

Arrêtez de fumer et vous réduirez de moitié le risque de maladies coronariennes au bout d'un an. La capacité du corps à se reconstituer lui-même est tout simplement incroyable : les risques liés au tabagisme n'auront en effet de cesse de diminuer jusqu'à atteindre un niveau normal. Choisissez parmi l'une des aides antitabagiques proposées, allant de la thérapie de remplacement de la nicotine (par ex., patchs, gommes) au soutien psychologique. Évitez de fréquenter les lieux où les gens fument, car même l'exposition passive à la cigarette peut augmenter le risque de crise cardiaque.

Moins de stress

Le stress chronique peut également augmenter le risque de maladies cardiaques et d'AVC. Le simple fait de diminuer votre niveau de stress se révélera extrêmement bénéfique. De l'exercice physique régulier, un bon équilibre entre vie privée et vie professionnelle, des relations de qualité, des exercices réguliers de relaxation et des pratiques telles que la pleine conscience, les exercices respiratoires ou le yoga sont autant de moyens qui contribuent à un bon équilibre en termes de santé.



Source : Fédération mondiale du coeur et Organisation mondiale de la santé